Installation de chaudière en Belgique :
Les informations importantes

Voici un tour d'horizon de tout ce que vous devez savoir à propos de l'installation de votre chaudière.
Devis gratuit et sans engagement en Belgique sur simple appel au +32 499 179 147

Comment faire installer une chaudière en Belgique ?


Pour assurer une bonne installation de votre chaudière, il est important de prendre en compte quelques étapes à suivre. D’abord il faut appeler un professionnel chauffagiste qui va vérifier la bonne installation de votre chaudière. Ensuite quand celui-ci arrive sur place, il doit vérifier une chose importante : que vos raccordements sont bien effectués avant l’installation et qu’il n’y a pas de fuites, afin d’éviter les mauvaises surprises par après. Et pour cela, nos experts chauffagistes prennent tout leur temps afin d’effectuer un travail de qualité et de sécurité.


Quels sont les différents types de chaudières ?


Il existe plusieurs types de chaudières en Belgique, classés selon leur système de performance et selon la source d’énergie utilisée.

1. D’une part, selon la performance de la chaudière :


  1. Les chaudières à basse température : Elles fonctionnent avec des températures d’eau plus faible qui est de 50°au lieu de 90° pour les chaudières standards. Avec un rendement supérieur à 90°, elles ont une économie d’énergie de 12 à 15% par rapport au système standard. Elles sont adaptées au plancher chauffant et radiateurs à chaleur douce

  2. Les chaudières à condensations : Ces types de chaudières se sont tout simplement imposées sur le marché depuis quelques années. Car non seulement, elles ont un rendement supérieur à 100% et consomment aussi 15 à 20% d’énergie en moins que les chaudières standards. En effet, celles-ci sont donc plus écologique, contrairement aux chaudières standards qui produisent 250° de chaleurs non récupérable pour le mazout et 160° pour le gaz. Les chaudières à condensations récupèrent l’énergie rejetée et la réutilise pour chauffer l’eau du circuit. Elles procurent un meilleur confort si elles sont installées sur un plancher chauffant basse température et/ou radiateur à chaleur douce. Notez bien que tous les types de chaudières existent aussi en version condensation.

  3. Les chaudières à ventouse : Assurant une meilleure sécurité et une réduction de consommation d’énergie de 5%, ce type de chaudière ne nécessite pas de cheminée, ni d’espace ventilé comme son nom pourrait le sous-entendre. De plus, ce système existe pour tous les types de chaudières. Il est à noter qu’elle demande beaucoup plus d’attention par un chauffagiste que certaines chaudières standards, elles doivent être entretenue 1 fois par an. Cette dernière permet d’assurer le rendement et la sécurité de celle-ci. De plus, cela permet d’allonger la longévité de la chaudière de 2 à 3 fois plus longtemps et 8 à 12% de combustible consommé en moins. Attention sans le respect de cette règle d’entretien, l’assurance ne va pas intervenir en cas de dégâts.

2. D’autre part, selon la source d’énergie utilisée


  1. Chaudières électriques : Ne requièrent aucun tuyau, elles sont peu chères à l’achat ainsi qu’à l’installation. Cependant, la consommation de ce type de chaudière revient assez chère et est donc plus souvent utile pour les remplacements temporaires en attendant l’installation d’une chaudière au mazout ou autre.

  2. Chaudières au mazout : Ce type d’installation reste bon marché et est très adaptée pour chauffer les grandes pièces. Cependant elles ont quelques inconvénients, par exemple, elle dispose d’une petite cuve de 1000 à 1500L qu’il faut généralement remplir 2 fois par an. De plus, ce type de combustible peut être couteux et votre facture énergétique peut aussi devenir salé

  3. Chaudières au gaz : Ce type de chaudière qui pourrait être appelée chaudières Bio utilise aussi du biogaz, ressource naturelle issue des fermentations des matières organiques. Elle n’a pas besoin de stockage si elle est directement raccordée au gaz de ville. Néanmoins, si ce type de chaudière n’est pas relié au gaz de ville, il vous faudra une bonbonne de propane qu’il faudra recharger 1 à 2 fois par an. Il est à noter que le gaz est certes moins cher que le mazout mais ce n’est pas le cas pour le propane. En revanche, si vous opter pour une chaudière au gaz, certes le coût du gaz est moins cher mais celui de l’installation de l’appareil et main d’œuvre le sont moins. Même si le prix de la chaudière est amortie grâce aux factures d’énergie qui seront réduites par la suite contrairement au mazout.

  4. Chaudières au bois : Question consommation, ce sont les chaudières les moins chères du marché étant donné qu’une tonne de bois (suivant son essence) correspond à 465L de mazout. Ces types de chaudières sont certes plus coûteuses à l’achat et à l’installation mais elle bénéficie d’un crédit d’impôt. Au-delà de cela, elles sont considérées comme plus écologique vu qu’elle utilise une source d’énergie plus propre (le bois) comparée au pétrole. Seulement, ses chaudières au bois ont aussi leurs lots d’inconvénients. Il faut une zone de stockage et un approvisionnement régulier. D’un rendement faible, sauf exception, vous opteriez plutôt pour une chaudière à bois turbo. Ou bien, vous utiliserez des modèles fonctionnant aux granulés (pellets) ou plaquette de bois. Enfin, le bois est une ressource naturelle mais pas inépuisable.


Comment choisir l’installation de chaudière qui me convient ?


Pour bien choisir l’installation de la chaudière qui vous convient, il est crucial de prendre en compte les critères suivants :

  • Le budget
  • Le combustible

Ce sont là deux éléments liés, selon votre budget, vous allez être amené à choisir un tel combustible plutôt que l’autre. Car, comme vu précédemment tous les systèmes de combustion n’ont pas les mêmes coûts lors de l’achat de l’appareil, de son installation et des factures de consommation d’énergies qui s’y rapportent ainsi que les avantages qui y sont rattachés.

  • Le rendement
  • Là aussi il y a des chaudières avec différents styles de combustion qui offrent un meilleur rendement que d’autres. Par exemple, les chaudières à condensation ont les meilleurs rendements énergétiques qui soient mais ont aussi leurs inconvénients.

    • Le système de combustions :
    • En tenant compte de celui-ci, vous avez déterminé quel système de combustion convient dans votre habitation. On a :

      • Des chaudières ouvertes ou atmosphériques : il s’agit entre autres des chaudières à condensations qui vont aspirer l’oxygène de l’air, utiliser la chaleur qui se trouvent dans leur local d’installation
      • Des chaudières fermées ou étanches : elles prélèvent l’air se trouvant à l’extérieur à l’aide d’un tuyau à double paroi. Ce tuyau sert aussi de moyen d’évacuations de gaz combustibles. Malgré le fait qu’il doit absolument avoir un accès vers l’extérieur, une cheminée n’est pas nécessaire. Un simple conduit d’évaluation en acier vers celui-ci suffit. Notez bien que l’installation de tout ceci revient assez chère mais ce type de système de combustions présente d’autres avantages : elle n’a pas besoin de cheminée, elle peut être placée dans un petit local non ventilée comme dans un placard, elle fonctionne sans bruit, elle octroie plus de sécurité (moins de risque d’intoxication au CO²) et elle consomme 4 à 5% de combustible en moins que les chaudières standards.
      • La place disponible dans votre logement et vos besoins sanitaires en eaux chaudes est aussi à prendre en considération.


        Quelles énergies pour ma chaudière ?


        Selon le type de chaudière, vous allez payer plus ou moins chers que certains de vos voisins. Pour éviter cela, nos chauffagistes vous guideront vers les meilleures ressources bon marché qui soit. Dans ce cas-ci : le gaz et le bois. Ensuite, nos professionnels vont vous guider vers les meilleurs types de chaudière qui vous conviennent, à savoir par exemple une chaudière à combustion au gaz.



        Quelles sont les normes légales environnementales à respecter ?


        Pour les chaudières au gaz, il faut au minimum un contrôle et un entretien tous les 2 ans et pour les chaudières au mazout une fois par an. Attention, il faut conserver les attestations de contrôles pendant 5 ans minimum, ils serviront comme preuve en cas de contrôle de vos installations par un organisme environnemental. Si votre chaudière a une puissance nominal absorbée de plus de 100KW, il vous faudra une limitation des émissions polluantes ou être couvert par un permis d’environnement.

Nous sommes attentifs à la moindre de vos questions

Des questions sur l'installation de votre chaudière ?

Nos professionnels sauront vous répondre avec précision à toutes les questions que vous vous posez.
La confiance et la satisfaction

Installation de chaudière en Belgique

Nous vous envoyons les meilleurs chauffagistes de Belgique grâce à un réseau basé sur la confiance et la satisfaction de notre clientèle.
Nos devis sont entièrement gratuits

Devis gratuit

Nos chauffagistes se déplacent en Belgique pour la réalisation d'un devis gratuit et sans engagement.